8/02/2017

Un Chiffre: 1.023




Non, ce n'est pas le numéro que nous allons jouer à la loterie de Noël …
Oui, c'est le nombre d'animaux qui nous sont arrivés à Scooby en 6 mois seulement !!

ET MAINTENANT ? Qui va nous aider pour que les 862 chiens et les 161 chats que nous avons sauvés au cours du semestre écoulé ne manquent de rien ?

Nous sommes tous soulagés de savoir que ces animaux abandonnés dans les rues de nos villes et villages n'échouent pas dans une fourrière, où l'assistance vétérinaire est inexistante, l'alimentation se limite au minimum vital, et où une fois passé le délai réglementaire, ils sont sacrifiés s'ils n'ont pas eu entretemps la chance d'être adoptés.

Cela nous tranquillise de savoir que le petit chien ou le petit chat que nous avons croisé en rue et que nous ne pouvons pas prendre en charge, ira dans un refuge où il recevra tous les soins nécessaires, où ses blessures seront soignées, et en cas de besoin, une intervention chirurgicale pourra lui sauver la vie, ou lui permettre à nouveau de marcher, courir, jouer … Et où des bénévoles lui donneront en plus des caresses et des friandises pour que son séjour au refuge soit le plus supportable possible.
Et par dessus tout, cela nous tranquilise de savoir qu'il pourra y vivre jusqu'à la fin de ses jours, si personne ne l'adopte.

Plusieurs d'entre vous pensent que comme nous recevons de l'argent des municipalités et des autorités locales avec lesquelles nous avons des contrats pour le ramassage des animaux, nous n'avons plus besoin d'aucune autre aide, mais croyez bien que le montant de ces contrats ne couvre qu'une faible partie de tous les frais auxquels nous devons faire face chaque mois.

Nous devons payer le personnel, indispensable pour pouvoir garder tant d'animaux dans les meilleures conditions, chaque jour il faut nourrir les chiens et chats, il faut payer le vétérinaire qui soigne, déparasite, vaccine, puce et stérilise tous les animaux à leur arrivée, il faut payer les examens vétérinaires supplémentaires des animaux qui arrivent malades, les opérations de ceux qui ont subi un accident, ou qui souffrent de maladies.

Et puis aussi, bien sûr, nourrir et fournir des soins spécifiques au près de 200 animaux (chevaux, ânes, moutons, chèvres, cochons, poules) qui vivent dans notre Sanctuaire. A' tout cela s'ajoutent les frais d'électricité et d'eau, les taxes, les assurances et le carburant de tous nos véhicules, etc

Aider et sauver la vie de tant d'animaux est très gratifiant pour nous, mais pour pouvoir continuer, et surtout pour pouvoir leur offrir la qualité de vie qu'ils méritent, nous avons besoin de votre aide à tous. Et malheureusement, chaque mois il y a quantité d'animaux abandonnés qui arrivent à Scooby (170 en moyenne) et seuls, nous ne pouvons pas en aider autant.

S'il vous plaît, collaborez avec nous, aidez-nous à  continuer à les aider !


7/23/2017

URGENT: BESOIN D'UNE FAMILLE (D'ACCUEIL) - Collin & Farrell



Collin et Farrell sont terrorisés ! Nous les avons attrappés dans un petit village près de Zamora, et cela nous a pris pas mal de temps avant d'y parvenir. Ils sont maintenant en sûreté à Scooby, mais ce n'est pas un endroit adapté pour des chiens traumatisés. Un refuge surpeuplé de chiens, où le bruit est important, ce n'est pas là que Collin et Farrell vont pouvoir se rétablir. Nous faisons tout ce qui est possible, mais voyez ces pauvres chéris couchés tout tremblants dans leur enclos, tout au long de la journée. Ils ont besoin d'un foyer ! Une vraie famille (d'accueil) où ils pourront apprendre à se relaxer, à faire confiance à l'humain, et espérons-le, commencer à apprécier la vie.
Pourriez-vous leur venir en aide ? Merci !

Vidéo de Collin et Farrell:










7/02/2017

Scooby confronté à l'énorme problème des chiens errants en Espagne



Au cours des quatre premiers mois de 2017 nous avons sauvé 636 chiens, tous ne sont pas arrivés à notre refuge de Medina del Campo, mais c'est le cas pour la plupart d'entre eux. Ici en Espagne, les chiens des rues sont ramassés de différentes manières. Ce peut être par des fourrières municipales, surtout dans les grandes villes comme Madrid, mais normalement ce sont des organisations privées qui s'en chargent. Des organisations dédiées au bien-être animal, comme dans notre cas, ou toute autre organisation.

Normalement ces “autres” organisations sont des sociétés privées, qui ne visent que leur bénéfice; le bien-être animal n'y est pas pris en compte, elles s'efforcent de faire leur boulot de la manière la plus économique possible, pour en tirer un maximum de profit. Cela se traduit par un manque de nourriture, de soins, de suivi vétérinaire, 21 jours de garde puis c'est l'euthanasie.

Nous, à Scooby, dès le début nous avons décidé que nous nous serions présentés partout où nous aurions une chance d'obtenir le contrat, tout en essayant de nous limiter à une certaine zone pour que la situation reste gérable. Cela représente un énorme travail, tant du côté administratif (en augmentation constante) que des déplacements fréquents pour aller recueillir des chiens errants qui ne se laissent pas toujours approcher facilement. Bien sûr le montant des contrats y contribue, mais il ne représente que moins d'un tiers de nos revenus annuels.

Pourquoi ces explications ? Tout simplement pour vous donner une idée de ce qu'il se passe ici et ce à quoi nous sommes confrontés au quotidien. Quatre ou cinq nouveaux chiens par jour, et cela chaque jour de l'année. Parmi eux, il y en a de toutes les sortes. Nous n'en refusons aucun et nous n'appliquons aucune sélection, c'est-à-dire que nous ne prenons pas uniquement les plus beaux ou les plus mignons – ceux qui trouveront le plus facilement un foyer.

Nous recueillons chaque chien dans le besoin, y compris les chiots nouveau-nés abandonnés le long des rues ou à la campagne. Nous avons ici des chiens qui, aux mains de propriétaires irresponsables et déséquilibrés, ont tué des hommes, des chiens de combat, des femelles gravides, et bien sûr pour la plupart, ce sont des chiens adorables qui ne demandent qu'une seconde chance dans la vie.

Notre but a toujours été de trouver le meilleur pour eux. Un autre point sur lequel nous sommes toujours très clairs, c'est que vivre en cage ou enfermé dans un chenil, ce n'est une vie pour personne, que ce soit un humain ou un animal. Même si c'est une prison en or, c'est toujours une prison. Donc nous sommes toujours très clairs sur ce point: vivre dans ces conditions ce n'est pas une vie, mieux vaut être mort et en paix.

Et c'est là l'obstacle, le point litigieux de notre politique d'euthanasie. Nous pensons que l'euthanasie a sa place dans le bien-être animal. Nous euthanasions les chiens qui sont agressifs envers l'humain ou envers d'autres chiens. Quand une chienne gravide arrive à Scooby nous la stérilisons et pratiquons l'avortement des foetus. Tout ceci n'est pas fait de gaieté de coeur, mais il nous faut être réalistes, nous n'avons pas de quoi héberger 6 ou 8 chiens en plus, et nous ne pouvons les placer avec les chiens déjà présents au refuge. Ne pas pouvoir les héberger et les laisser dans une cage ou enfermés dans un chenil, nous ne voulons pas de cela pour nos chiens.

Nous nous rendons compte que c'est un point litigieux et que tous ne sont pas de notre avis. Nous pensons que ceci est l'approche la plus indiquée pour le bien-être des animaux. Chaque membre du personnel et chaque volontaire est mis au courant de notre politique avant d'arriver à Scooby. Nous sommes conscients que nous pouvons perdre le support de certaines personnes qui ne voient pas les choses de la même manière. C'est dommage pour nous de perdre une aide potentielle, des dons et le soutien de personnes qui pourraient contribuer à changer la vie des animaux en Espagne, mais soit, nous devons penser avant tout à nos chiens et à la situation dans son ensemble.
Pour nos soutiens qui respectent notre politique d'euthanasie et qui continuent à être les défenseurs de notre refuge, à nous envoyer du matériel et des articles pour chiens, sachez que nous vous en sommes extrêmement reconnaissants.

6/22/2017

Scooby a recueilli 636 chiens en Castilla y León sur les quatre premiers mois de 2017

Le nombre de chiens qui sont arrivés au refuge de janvier à avril a pratiquement doublé par rapport à la même période l'an dernier. Si cette tendance se maintient, à la fin de 2017 Scooby hébergerait plus de 800 chiens, ce que nous ne pouvons envisager par manque de ressources.


De janvier à avril 2017, Scooby a recueilli 636 chiens et 104 chats: 233 à Medina del Campo, 149 à Zamora, 102 à Palencia, 117 à Salamanca, 33 à Valladolid et 2 à Cuellar. Cela représente près du double du nombre d'animaux recueillis sur la même période en 2016, ce qui nous conduit à pousser ce cri d'alarme.

Le nombre d'adoptions a été élevé lui aussi: 488 de janvier à avril, mais malgré cela, à ce jour nous avons 150 chiens de plus qu'en janvier. Si les abandons continuent à ce rythme, d'ici la fin de l'année nos refuges hébergeront 800 chiens, et actuellement à Scooby nous ne disposons ni de l'espace ni des moyens suffisants pour prendre en charge une telle quantité d'animaux.

Une prise de conscience du problème de la part des administrations est l'unique solution.

La solution passe forcément par une prise de conscience de l'absolue nécessité de stériliser les animaux de compagnie pour éviter les portées non désirées. Et aussi d'un meilleur contrôle des détenteurs d'animaux. Pour ce faire, nous réclamons l'implication et l'aide des administrations. Les abandons de chiens représentent un grave problème en Castilla y León, et malgré que les refuges travaillent sans relâche, cette situation perdurera aussi longtemps qu'on ne fera pas prendre conscience du problème à cette partie de la population qui a recours aux abandons et à une reproduction incontrôlée.

Volontariat et Aide

Pour pouvoir faire face à un tel nombre d'abandons, Scooby recherche la collaboration de nouveaux bénévoles et sollicite des dons. Nous lançons aussi un appel aux personnes qui désirent se procurer un chien, pour qu'elles se tournent vers une adoption plutôt que vers un achat.




6/01/2017

Lettre ouverte aux sociétés protectrices des animaux de Castilla y León


Chers ami(e)s, à ce qu'il paraît, l'union fait la force, tout au moins c'est ce qu'on dit. Ces derniers temps, nous avons remarqué qu'un éleveur de Valladolid remporte l'un après l'autre les appels d'offres pour recueillir les animaux abandonnés de diverses provinces de Castilla y León.

D'autre part, c'est vous qui souvent faites tout le travail de recherche d'adoption pour ces animaux, vu que cet individu n'a même pas de site Internet pour tenter de leur trouver un foyer.

Souvent vous nous demandez de prendre en charge ces sauvetages, mais honnêtement, il nous est impossible de le faire seuls. Nous sommes convaincus que l'union fait la force, c'est pourquoi  nous vous proposons de nous unir et de former des fédérations, au  niveau provincial ou régional, pour qu'ensemble nous puissions chasser de ce monde les personnes dont l'unique but est de tirer profit des animaux.

Indépendamment de rancunes personnelles,  nous pensons que pour cette raison, nous devrions envisager de travailler tou(te)s ensemble. Si vous êtes d'accord, envoyez-nous un message privé et commençons à travailler en ce sens.

Un salut à tou(te)s

5/24/2017

Une journée de tonte à Scooby



Nos 45 moutons sont désormais prêts pour affronter la chaleur. Après une journée entière de travail, nous étions lessivés, et les moutons aussi, à cause de la tension nerveuse que cela leur crée, mais tout s'est terminé pour le mieux, et ils sont déjà tout frais tout propres pour affronter l'été. Comme vous le savez, ici le thermomètre peut dépasser les 40°C.

Ce sont tous des sauvetages du secteur de l'élevage, ou alors des animaux confisqués suite à des plaintes pour abandon. Ils vivent maintenant à Scooby, loin de toute forme d'exploitation, et ce jusqu'à la fin de leurs jours.

Voudriez-vous nous aider à continuer à œuvrer pour eux ?

Rejoignez le Teaming pour 1€/mois  http://bit.ly/2teaming

Faites un don: http://bit.ly/2dona