6/22/2017

Scooby a recueilli 636 chiens en Castilla y León sur les quatre premiers mois de 2017

Le nombre de chiens qui sont arrivés au refuge de janvier à avril a pratiquement doublé par rapport à la même période l'an dernier. Si cette tendance se maintient, à la fin de 2017 Scooby hébergerait plus de 800 chiens, ce que nous ne pouvons envisager par manque de ressources.


De janvier à avril 2017, Scooby a recueilli 636 chiens et 104 chats: 233 à Medina del Campo, 149 à Zamora, 102 à Palencia, 117 à Salamanca, 33 à Valladolid et 2 à Cuellar. Cela représente près du double du nombre d'animaux recueillis sur la même période en 2016, ce qui nous conduit à pousser ce cri d'alarme.

Le nombre d'adoptions a été élevé lui aussi: 488 de janvier à avril, mais malgré cela, à ce jour nous avons 150 chiens de plus qu'en janvier. Si les abandons continuent à ce rythme, d'ici la fin de l'année nos refuges hébergeront 800 chiens, et actuellement à Scooby nous ne disposons ni de l'espace ni des moyens suffisants pour prendre en charge une telle quantité d'animaux.

Une prise de conscience du problème de la part des administrations est l'unique solution.

La solution passe forcément par une prise de conscience de l'absolue nécessité de stériliser les animaux de compagnie pour éviter les portées non désirées. Et aussi d'un meilleur contrôle des détenteurs d'animaux. Pour ce faire, nous réclamons l'implication et l'aide des administrations. Les abandons de chiens représentent un grave problème en Castilla y León, et malgré que les refuges travaillent sans relâche, cette situation perdurera aussi longtemps qu'on ne fera pas prendre conscience du problème à cette partie de la population qui a recours aux abandons et à une reproduction incontrôlée.

Volontariat et Aide

Pour pouvoir faire face à un tel nombre d'abandons, Scooby recherche la collaboration de nouveaux bénévoles et sollicite des dons. Nous lançons aussi un appel aux personnes qui désirent se procurer un chien, pour qu'elles se tournent vers une adoption plutôt que vers un achat.




6/01/2017

Lettre ouverte aux sociétés protectrices des animaux de Castilla y León


Chers ami(e)s, à ce qu'il paraît, l'union fait la force, tout au moins c'est ce qu'on dit. Ces derniers temps, nous avons remarqué qu'un éleveur de Valladolid remporte l'un après l'autre les appels d'offres pour recueillir les animaux abandonnés de diverses provinces de Castilla y León.

D'autre part, c'est vous qui souvent faites tout le travail de recherche d'adoption pour ces animaux, vu que cet individu n'a même pas de site Internet pour tenter de leur trouver un foyer.

Souvent vous nous demandez de prendre en charge ces sauvetages, mais honnêtement, il nous est impossible de le faire seuls. Nous sommes convaincus que l'union fait la force, c'est pourquoi  nous vous proposons de nous unir et de former des fédérations, au  niveau provincial ou régional, pour qu'ensemble nous puissions chasser de ce monde les personnes dont l'unique but est de tirer profit des animaux.

Indépendamment de rancunes personnelles,  nous pensons que pour cette raison, nous devrions envisager de travailler tou(te)s ensemble. Si vous êtes d'accord, envoyez-nous un message privé et commençons à travailler en ce sens.

Un salut à tou(te)s

5/24/2017

Une journée de tonte à Scooby



Nos 45 moutons sont désormais prêts pour affronter la chaleur. Après une journée entière de travail, nous étions lessivés, et les moutons aussi, à cause de la tension nerveuse que cela leur crée, mais tout s'est terminé pour le mieux, et ils sont déjà tout frais tout propres pour affronter l'été. Comme vous le savez, ici le thermomètre peut dépasser les 40°C.

Ce sont tous des sauvetages du secteur de l'élevage, ou alors des animaux confisqués suite à des plaintes pour abandon. Ils vivent maintenant à Scooby, loin de toute forme d'exploitation, et ce jusqu'à la fin de leurs jours.

Voudriez-vous nous aider à continuer à œuvrer pour eux ?

Rejoignez le Teaming pour 1€/mois  http://bit.ly/2teaming

Faites un don: http://bit.ly/2dona






5/21/2017

LA TRISTE HISTOIRE DE ZEUS



Zeus est un bull terrier de 5 ans, qui malgré son jeune âge a déjà une triste histoire à raconter. Il a été victime d'un incendie provoqué par le fils de sa maîtresse. Lui s'est sauvé, mais sa maîtresse est décédée.

Lorsque Zeus est arrivé chez nous, il avait beaucoup souffert d'avoir inhalé de la fumée, il toussait beaucoup et il a mis plusieurs jours à récupérer. Mais les séquelles psychologiques ne disparaissent pas aussi rapidement. Il est désorienté, il passe des journées entières à pleurer derrière la porte et il a peur de rester seul. C'est dur de le voir ainsi, et de ne pas pouvoir lui expliquer que nous allons nous occuper de lui, et que nous ferons tout le possible et l'impossible pour lui trouver un nouveau foyer. Il est d'une grande bonté, affectueux et tranquille.
Si vous voulez adopter Zeus, écrivez-nous à scoobyzamoradopta@hotmail.com



5/08/2017

Ma lettre ouverte aux nourrisseurs/euses de chats. par Fermín Pérez, Président de Scooby


Avant tout je déclare mon admiration et mon respect pour toutes ces personnes qui se consacrent aux soins des animaux, c'est la moindre des choses, mais je me dois aussi de constater que les chats des rues sont devenus un problème global, je ne connais pas un seul endroit, une seule agglomération, une seule commune où les colonies de chats ne se soient multipliées de manière exponentielle, en causant par là-même de graves perturbations pour les voisins.

La raison fondamentale est la prolifération de chats des rues due au fait qu'ils sont alimentés de manière incontrôlée: d'un côté on leur donne toute sorte de nourriture, plus ou moins hygiénique et n'importe où, sans réfléchir au fait que cette nourriture peut être touchée par des enfants, sans réfléchir à une éventuelle prolifération des rats et/ou d'autres animaux opportunistes.

Tout ceci a conduit à une situation dans laquelle la plupart du temps, nourrisseurs et voisins sont sur pied de guerre, les premiers bien souvent ne veulent pas entendre raison, ils provoquent un problème là où il n'y en avait pas, parce qu'ils ne s'occupent pas de la colonie jusqu'au bout, ce qui impliquerait la castration, la vaccination, le déparasitage des animaux pour éviter qu'ils ne se reproduisent de manière incontrôlée, ce qui, normalement, devrait résoudre le problème.

Quant aux voisins, étant donné que les administrations n'y apportent aucune solution, ils en arrivent parfois à prendre eux-mêmes la situation en mains en posant des actes illégaux et très dangereux, comme le fait de déposer du poison destiné à ces animaux. Il va sans dire qu'il faut agir; nous qui faisons partie de la protection animale, nous en avons assez de recevoir continuellement des appels, des courriels, des messages invariablement les mêmes, nous demandant de recueillir je ne sais comben de chats, c'est toujours la même histoire, ils ont commencé par nourrir un chat, puis deux autres se sont joints à lui, en plus c'étaient des femelles pleines, et quand au final ils se retrouvent avec 50 chats, ils nous demandent de les recueillir, et quand nous refusons, la réponse est toujours la même: “À quoi servez-vous dans la protection animale?”

Le problème est grave et important, et les expériences passées nous ont montré qu'il est impossible de le résoudre si les administrations n'y contribuent pas financièrement. La solution n'est pas d'éliminer ces colonies, mais de les tenir sous contrôle, avec des livrets pour les nourrisseurs et des chats stérilisés et en bonne santé. On pourrait alors dire aux voisins de faire attention à ce qu'ils font, que ce pourrait être dangereux. Et aux amoureux des chats on dirait que c'est bien de suivre son coeur, mais qu'il faut aussi utiliser sa tête.

FJP



5/02/2017

NOUS SERONS BIENTÔT À COURT DE CERTAINS MÉDICAMENTS ET DE MATÉRIEL DE BASE À L'HÔPITAL


 
Certains produits importants pour les soins des animaux commencent à se faire rares, comme par exemple les comprimés d'Amoxicilline + Clavulanique, le Meloxicam injectable, la Doxycycline en comprimés et en sirop, le Metronidazol en comprimés et en sirpo (Flagyl), et de toute urgence nous avons besoin d'IMMITICIDE.

Nous avons aussi besoin de rasoirs, de tissus de champ opératoire, de gants stériles taille 6½, de cathéters bleus (petit format), d'eau oxygénée et d'antiparasitaires internes. Si vous disposez de certains de ces produits et que vous désirez nous les offrir, nous vous en serons profondément reconnaissants.

Vous pouvez expédier vos dons à Scooby, Carretera de Olmedo Km 2, 47400 Medina del Campo (Valladolid) Espagne, ou par l'intermédiaire de notre liste de souhaits sur Amazon  http://bit.ly/2listadeseos

Pour faire un don : http://bit.ly/2dona